Google Adwords maître du SEM

Ce n’est pas dans mon habitude de relayer de l’information d’un article déjà présent mais pour cette fois-ci je fais un exception.

ITR News a publié hier un article concernant l’hégémonie galopante de Google concernant son service de Search Engine Marketing (SEM), PPC pour être plus précis.L’article indique que Xiti la célèbre compagnie de « web analytics » a fait une étude concernant l’impact des campagnes de liens sponsorisés (PPC).Des études similaires ont déjà été réalisées mais de l’infos fraîche est toujours appréciée.L’étude portait sur la période du mois de février 2008. Voici les chiffres :

  • 1/4 soit 25% des visites vers un site transactionnel sont issues du PPC.
  • 62% des visites sont réalisées grâce au référencement naturel (SEO)
Concernant l’efficacité de la visite:
  • 2% des visites provenant de PPC aboutissent à une commande ferme
  • 2.7% des visites provenant du référencement naturel (SEO) aboutissent à une commande ferme
Enfin Google Adwords génèrent :

91,3% des visites provenant de liens sponsorisés vers des sites proposant de la vente en ligne.

Google aura encore quelques jours heureux, loin devant Yahoo!, Microsoft et les autres…

Voici le lien de l’article : « xiti mesure l’impact des liens sponsorisés« .

Bonne lecture!

Publicités

Récession aux US : on revient sur les prédictions concernant le SEM…

A priori, le monde virtuel et celui des technologies de l’information est à l’abri de la récession que subi les États-Unis en ce moment. Effectivement dans mon dernier article je soulignais cet étrange phénomène : le Search Engine Marketing serait épargné par la crise financière qui secoue les états unis.Certains ne vont pas se poser la question « du pourquoi du comment » se fait-il qu’un marché soit à l’abri du raz-de-marée. D’autres, en revanche, se demanderont pourquoi.À première vue, si un marché ou une activité est à l’abri d’une crise majeure, principalement c’est parce que

  1. ce secteur n’est aucunement lié financièrement avec le pays ou la marché en crise
  2. d’autres marchés,dont l’activité est liée, sont en forte progression et atténuent ou annulent l’effet
  3. les principaux indicateurs sont biaisés ceci afin de ne pas miner le moral des consommateurs.

Pourquoi le e-commerce, le e-marketing (SEM, SEO) seraient-ils donc épargnés?Il est impossible que ce gigantesque marché ne soit aucunement lié financièrement. L’engouement pour ces activités en pleines expansions, la nécessité de prendre en considération le canal informationnel et transactionnel qu’est Internet sont autant de causes qui font que le Search Engine Marketing et toutes ses activités connexes sont, d’après les dire des analystes, à l’abri d’une crise.Néanmoins

[…]quand les nouvelles technologies vont, tout va ! Plus dure sera la chute. Mais c’est la règle ici, et elle est communément acceptée. Évidemment, si la crise venait à durer et à se généraliser, la Silicon Valley aurait du mal à être durablement préservée.

Suite des propos de Dominique Piotet, président de l’Atelier BNP Paribas à San FranciscoUne chose est sur, il est assez difficile de faire des prévisions étant donné la complexité et le nombre des interactions entres les divers marchés. Pour preuve, eMarketer a revu à la baisse les chiffre de concernant le marché de la pub en ligne (SEM – Web marketing)

eMarketer has revised its US Internet ad spend projections, estimating thatadvertisers will spend $25.9 billion online this year. That estimate is slightly lower than the one eMarketer put out inOctober 2007, which said that advertisers would spend $27.5 billion online in 2008. But it’s important to note that the lowered estimate still represents an increase of 23% over 2007 spending.

Également, selon un sondage mené par BtoB Magazine en Février 2008, près du tiers des répondants ont revu à la baisse leurs budgets marketing. Mais seulement 6% d’entre eux diminueraient leurs budgets publicité en ligne (SEM).

révision des budgets publicitaires
 
Le terme de recession ne fait pas l’unanimité parmis les experts, mais les signes avant-coureurs s’accumulent et contribuent a étendre cette phase de morosité dans le paysage economique mondial.
Comment se comporteront les prévisions ? Seront-elles revues a la baisse ? Et de combien?
Reste donc à voir comment le marché de la publicité en ligne (SEM – Web marketing…) va réagir durant les prochains mois.

Convaincre le client en ligne: quelles tactiques employer ?

Selon une récente analyse conduite par eMarketer sur des professionnels du Search Marketing au Royaume-Uni mettant en avant les meilleures techniques SEM, presque la moité des répondant, soit 44%, affirment que leurs entreprises utilisent le CPL, Cost per Lead.

Chose intéressante, les 3/4 des répondants ont avoué que leurs entreprises utilise cette technique SEM, le CPL, dans le but de les convertir hors-ligne.

Parmi les techniques de Search Engine Marketing les plus populaires et les plus efficaces pour générer des actions , selon le même groupe de répondant du Search Marketing, les campagnes de Cost Per Click et le référencement naturel sont fortement plébiscité.

Techniques de CPA efficaces

Il est observé que l’emailing est lui aussi une technique web marketing toujours très employée.

Je vous invite à lire l’article sur l’emailing : trois conseils simples pour augmenter ses revenus!

Voulant en avoir le cœur net sur l’utilisation des techniques de web marketing, de search engine marketing et de SEO pour générer des leads, je me suis penché sur l’étude de E-consultancy et Clash media advertising.

tactiques de génération d’action en ligne

Effectivement, un bon référencement reste la tactique la plus utilisée afin de générer des leads. C’est sûrement la moins chère. Ensuite vient les campagne de publicité en ligne (SEM) et l’emailing.

Il faut voir comprendre que ces solutions sont à utiliser en trio, ceci afin de maximiser les chances d’atteindre un maximum de visiteur. Pour les mots clés où l’on n’est pas référencer le Search Engine Marketing entre en jeu. L’emailing est une technique qui vient en soutient au SEO et au SEM. Car il est utiliser soit pour capter de nouveaux visiteurs, soit pour du cross ou up selling entre autres.

Source eMarketer

Le Search Engine Marketing au Canada

Récit des aventures de notre héros SEM au Canada.Comment se comporte le Search Engine Marketing au Canada?

Entre 2005 et 2006 il y a eu un bon spéctaculaire de plus de 80% du montant dépensé dans le SEM, pour atteindre plus de 1 milliard de dollars Canadien.

208 millions est attribué au SEM en français, quelques 21% d’augmentation par rapport à 2005.

Pour 2007, il est planché 1,3 milliards de dollars Canadien (32% d’augmentation) pour le Search Engine Marketing

Source IAB Canada

Le SEM se porte donc bien par ici, pour preuve les expositions et rassemblements centrés sur le Search Marketing attirent de plus en plus de monde et l’organisation de ces évènements est de plus en plus importante. Je prends pour exemple la conférence sur les moteurs de recherches et leurs stratégies, Search Engine Strategies conference, qui s’est tenue à Toronto au mois de juin l’année dernière.

le paysage concurrentiel du SEM au Canada est fortement marqué par la présence de Google avec plus de 80% de part de marché. Une grosse différence avec son voisin américain si l’on en croit l’étude faite par Nielsen/NetRatings

Google claims to have handled 80% of all Canadian search engine queries in the second quarter of 2007. This
suggests that the online giant enjoys a much larger share of the market than in the US, where it accounted for
53.6% of queries in August 2007

Reste que ce marché est vaste et que plus de 2/3 de la population est connectée à Internet fin 2006 ,selon IAB Canada.

Le SEM a de beaux jour devant lui au Canada, et les revenus générés par les liens sponsorisés devraient poursuivre leur augmentation et continuer de gonfler les bénéfices du secteur de la publicité en ligne.

Source eMarketer

Je vous conseille les lectures suivantes :

Handbook 2007 de IAB Canada 

Handbook 2006 de IAB Canada 

Search Engine Marketing : Mots clés, slogan et budget

Les mots clés, le corps des annonces publicitaires (le slogan) et le budget sont 3 aspects à prendre au sérieux pour le bon déroulement d’une campagne SEM. Ils sont tous les 3 fortement corrélés entre eux.

Des mots clés pertinents, c’est à dire générant certes des clics mais aboutissant à une vente ou une action particulière (gestion par action), une annonce qui accroche l’internaute et un budget intelligemment alloué sont 3 variables qui expliquent en partie le succès ou l’échec d’une campagne SEM.

    • La création de mots clés et leur choix.

      Il existe une multitude d’outils gratuits ou payants afin de trouver les mots clés qui permettront d’afficher votre annonce de façon pertinente lors des requêtes sur les moteurs de recherches. Commencer par choisir un large éventail de mots clés pour ne garder que les plus pertinents et les plus efficaces. Abuser des outils fournis par Google, Yahoo! . Ils ont tout intérêt à bien vous conseiller, car si le succès est au rendez-vous, ils tablent sur le fait que vous augmenterez votre budget.Vous pouvez également utiliser le logiciel IBP Arelis, une suite de logiciels très efficaces. Il propose des aides concernant le SEM dans l’onglet général intitulé « Learn about Search Engine Marketing » et « Succesfull advertising with Google Adwords« . À lire.Également, le ciblage des mot clés est très important, voir indispensable, et permet d’améliorer grandement l’efficacité de votre campagne SEM. Je vous invite à visiter la page de Google Adwords abordant cette fonctionnalité.

        • Le corps de l’annonce

          Il doit être accrocheur et vous ne disposez que de quelques caractères (environ 250). Introduisez quelques mots clés que vous avez choisi précédemment, mais aussi un prix, un numéro de téléphone, des quantités, une adresse, le nom de votre compagnie… Choisissez toutes les informations qui sont importantes et pertinentes de spécifier, mais aussi commercialement logiques.

            • Le budget

              Commencez petit et augmenter au fur et à mesure, selon les objectifs que vous vous êtes fixés :

                • Nombre de clics
                • Positionnement moyen
                • Ventes réalisées
                • CTR (nombre de clics effectués sur votre annonce divisé par le nombre d’affichages)…

                Élaborer le budget de sa campagne revient à résoudre l’équation suivante :

                Nombre de clic que je veux par jour, Coût par Clic maximum, nombre de mots clés actifs dans ma liste.

                Ceci dans le but

                • De ne pas épuiser trop rapidement son budget quotidien, ce qui arrêterai votre campagne à la fin de votre crédit quelque soit l’heure de la journée. Donc d’afficher tout le long de la journée vos annonces
                • De ne pas trop payer pour un clic (Coût Par Clic max) mais d’être affiché dans les 5 premières annonces en page 1.

                N’oubliez pas d’utiliser l’outil de Google Adwords Budget Optimizer prévu à cet effet.

                La mise en place d’une campagne SEM n’est pas si compliqué, mais il est fortement conseiller d’externaliser cette fonction à des professionnels. Ceci ne vous empêche pas de vous informer par vous-même du déroulement d’une campagne SEM, des astuces existantes, et de se familiariser avec le vocabulaire.

                Une adresse qu’il faut impérativement visiter : le centre d’aide de Google Adwords .

                Le Search Engine Marketing pas si compliqué

                Pour le bon déroulement d’une campagne publicitaire en ligne, SEM, il faut tout d’abord élaborer son plan de bataille. C’est à dire mettre à plat toutes les caractéristiques que l’ont veut intégrer dans sa campagne de pub en ligne:

                1. le ou les produits / services que l’on veut promouvoir
                2. la ou les clientèles cibles
                3. la zone géographique d’affichage (éventuellement le créneau horaire)
                4. les « landing pages » qui sont les pages sur lesquelles les visiteurs arrivent
                5. les mots clés
                6. le corps des annonces publicitaires (le slogan)
                7. le budget

                Je vais diviser en deux ce billet. La première partie sur les fondement « théorique » d’une campagne Search Engine Marketing comprennant les points 1à 4. La seconde sur l’aspect plus pratique centré sur les mots clés, le corps de l’annonce et la définition du budget, les point 5, 6 et 7.

                Si tous ces points sont bien définis avant la mise en route de la campagne SEM, et que les produits ou services que vous vendez sont attractifs, les premières ventes seront réalisées. En effet, il est difficile pour une agence SEO – SEM de gérer des clients qui proposent des produits qui ne se vendent pas.

                Ce que je veux dire est que le fait d’afficher ses campagnes SEM sur Internet ne garantie aucunement des ventes. C’est un point clair pourtant grand nombre de personnes ne le comprend pas.

                Le ou les produits / services que l’on veut promouvoir

                Il est possible de tout vendre à travers Internet. Mais une entreprise ne désire pas forcément faire de la promotion en ligne pour tous ces produits. Pour ceux qui font leur bathème de campagnes SEM, je conseillerai de faire la promotion en ligne d’un ou de deux produits ou services phares. Ceci dans le but de simplifier la gestion de la campagne web marketing.

                La ou les clientèles cibles

                Comme pour le canal de communication publicitaire standard, il faut définir une clientèle cible. Internet permet de rejoindre un très grand nombre de prospects. En définissant une clientèle cible cela influencera les mots clés choisis, la zone géographique, éventuellement l’heure d’affichage de la campagne SEM, et le slogan, c’est à dire le corps de l’annonce.

                La zone géographique d’affichage (éventuellement le créneau horaire)

                Choisir la zone géographique d’affichage est un élément important à définir avant le lancement d’une campagne SEM. Cet aspect est directement influencé par le choix du ou des produits / services que l’on veut promouvoir. Également le slogan sera en relation avec la zone géographique d’affichage de la campagne SEM pour la langue choisie. Enfin il est possible de paramétrer l’heure d’affichage de la campagne publicitaire en ligne. Une option fort utile pour des promotions ponctuelles.

                les « landing pages »

                Mettons -nous dans l’action, en considérant votre campagne SEM paramétrée. Vos annonces s’affichent, le slogan interpelle l’internaute et il clique. La page se charge et la question que le visiteur se pose est qu’est ce que je suis supposé faire maintenant.
                Vous avez fait la moitié du travail, mais le plus important reste à venir. Vous voulez que le visiteur achète, remplisse un formulaire.
                Il est important qu’il y ait un rapport directe avec l’annonce et la page sur laquelle est dirigée votre visiteur.Moins il aura a penser, plus l’information contenue sur la page sera claire, moins il y aura d’echec (taux de rebond).

                Je vous conseille ce livre très interessant intitulé : « Dont’ make me think » de Steve Krug. En voici un extrait.

                  La suite sur le choix de mots clés, la création du corps de l’annonce et définition de son budget se trouve sur cette page : Search Engine Marketing : Mots clés, slogan et budget